A Propos

L’Equipe

Portrait de Nathalie Carli

Nathalie

Nathalie

La propriétaire du Château depuis maintenant 7 ans. De l’accueil à l’entretien du domaine, Nathalie gère toutes les affaires de notre domaine et manage l’équipe à votre service. De ses débuts comme ingénieur à ses rôles actuels, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Bourrée de talents artistiques divers, elle commence enfin à les laisser parler. Petit à petit, Nathalie a créé tout un univers, auquel le château sied à merveille.

Portrait de Julie

Julie

Julie a œuvré au château pendant 2 ans. Elle vient d’obtenir brillamment son Master en œunotourisme, et nous lui souhaitons plein de succès!

Bénédicte est notre nouvelle alternance. Elle a choisi de se spécialiser dans la commercialisation des Vins. Il se peut bien qu’en appelant au Domaine, vous tombiez sur elle. Besoin d’une dégustation au cours d’une balade en canoë, elle est prête à vous guider!

Anthony

Electricien de formation, Anthony est au Château ce qu’Alfred est à Bruce Wayne. Il s’occupe de faire fonctionner les multiples détails du domaine, de régler les quelques problèmes qu’une si grande bâtisse rencontre forcément.

Comment en est-on arrivé là ?

C’est l’histoire de deux familles. L’une du Val de Loire, l’autre de la région parisienne. Aujourd’hui, leurs routes les ont amenées à collaborer autour du vin et des vignes, autour de ce joli Château au bord du Cher.

Didier et Carole Corby produisent le vin, en collaboration avec Nathalie et Philippe Carli qui construisent le domaine et orientent son futur.

L’Histoire du Château de Fontenay

Le Château a une double histoire. La première commence en 1680, où cette légère colline se voit surmontée d’un logis et de ses premières dépendances: le chai, l’étable, l’écurie, le chenil, . Un vrai domaine avec le moulin et son meunier, le boulanger, le vigneron et autres corps de métier.

Au départ des Prussiens, en 1871, parce que Bléré ne voulait pas se soumettre au joug financier, le château fut brûlé. Des années plus tard, un architecte et peintre parisien, Auguste Bucquet, rachète le domaine et y reconstruit le château  en 1891, peu ou prou sous sa forme actuelle.

Sur ce dernier siècle, nous avons depuis retrouvé quelques images d’archives que nous nous ferons un plaisir de partager lorsque nous pourrons les numériser.

Quelques avis partagés sur notre accueil